Accueil
Esprit chagrin
A Bob
La nature
La géante
Maeva
Livre d'or
      A BOB

Je resterais pleurant
Assis devant la porte,
J'attendrais patiement
Que mon copain ressorte.


Il aura fait le deuil
De toutes ses blessures,
Et mettra mon fauteuil,
Là dedans sa voiture.


On ira écumer
Les bars tous les bistros,
Respirer la fumée,
Boire des apperos.



On prendra des chemins
Que les parfums enchantent.
Pour retrouver enfin,
Des lendemains qui chantent.



scalray
A Bob
© 2016 babylone@creation